Nos Portraits

À découvrir et re découvrir !

31 janvier 2018 – Jade, 20 ans.

« Détente… »

Ce qu’elle aime dans les 400 coups c’est son authenticité. Depuis environ 6 ans, elle s’y rend régulièrement. Elle pense que les grands cinémas d’aujourd’hui ont perdu de leur fonction première : venir voir un film. Aux 400 coups, on ne trouve pas de jeux vidéo, de billards et autres espaces de divertissement censés occuper les cinéphiles quand ils viennent au cinéma. « On vient aux 400 coups pour voir un film et se détendre, c’est le principe d’un cinéma. Pas plus pas moins, c’est ça que j’aime dans ce lieu : un petit espace cool où l’on vient pour se détendre ».

1er février 2018 – Laurent, chargé de communication des 400 coups

« Rencontre … »

Employé des 400 coups depuis 30ans, Laurent y travaille en tant que chargé de communication. Il s’occupe de l’affichage du lieu mais également de ses événements. Pour lui, ce que les 400 coups ont de plus qu’un cinéma « classique », ce sont les films en version originale mais aussi la proximité avec les gens, les rencontres. Le petit plus c’est de « venir travailler sans uniforme ». « Les cinéphiles sont bien tombés à Angers. J’ai toujours dit, pour rire, que les 400 coups était le meilleur cinéma de France, mais en 2005, on a vraiment été désigné Meilleur Cinéma de France ! ».

1er février 2018 – Wassim, 26ans.

« Proximité… »

Wassim se rend aux 400 coups régulièrement, il y vient au moins une fois par semaine. C’est un habitué du lieu depuis 2013. Ce qu’il apprécie ici c’est la tranquillité mais aussi l’espace confiné dans lequel il peut regarder son film et décompresser de sa journée. Il affectionne ce cinéma car il permet une forme de spontanéité : « Parfois je passe devant et puis je vais voir un film comme ça, sans l’avoir prévu et je rentre chez moi ensuite. Ce que je ne ferais certainement pas avec un autre cinéma ».

5 février 2018 – Théo, 25 ans.

« Diversité… »

Théo, passionné par le cinéma de Truffaut, vient aux 400 coups depuis son enfance. Il s’y rend environ une fois par semaine. Sa motivation : le prix des places mais aussi la diversité des films proposés. L'effet « hall de gare » des multiplexes, c'est pas son truc et s’il souhaite voir un blockbuster, les 400 coups le diffuse mais en version originale, ce qui lui correspond davantage. Ce cinéma possède d’autres atouts : « j’aime ce lieu pour les soirées débats et les événements qu’ils organisent ».

6 février 2018 – Simon, 21 ans.

« Intime… »

Etudiant à Angers depuis maintenant 3 ans, les 400 coups il le connait. C’est un « espace confiné » qui lui plait car les places sont moins chères et le cinéma se trouve à proximité de chez lui. « Je privilégie l’économie locale. Dans ce cinéma on ne retrouve pas le côté « usine ». Ce n’est pas une grosse chaine donc il n’y a pas trop de monde. C’est plus agréable ».

18 février 2018 – Barbara, 32 ans.

« Sentimental… »

Barbara vient aux 400 coups depuis environ 15 ans. Elle essaie d’y aller une à deux fois par semaine. Passionnée de cinéma, elle a déjà travaillé au festival Premiers Plans d’Angers. C’est pour elle un lieu de retrouvailles « entre potes » où l’accueil est toujours très chaleureux. « J’aime beaucoup l’affiche de Jeanne Moreau devant qui montre le caractère unique de ce cinéma ».